Vivre le Black Friday en conscience🦋


Non classé / mardi, novembre 20th, 2018

Toi aussi tu veux profiter du Black Friday et de ses avantages?

Mais tu veux aussi consommer en respectant des valeurs éthiques?

En gros, tu souhaites bénéficier des réductions, pour tes dépenses, tout en pouvant te regarder dans une glace?

Alors, j’ai quelques astuces pour toi afin d’anticiper ces achats frénétiques de fin d’année…

Les parades pour quand même consommer les marques des lobbies

Soyons franches, on souhaite toutes pouvoir profiter des avantages financiers des grandes marques, tout en sachant que ces mêmes grandes marques, ne sont pas les mieux placées en terme de respect de l’être humain.

Quand on se préoccupe de l’ouverture de conscience et du développement spirituel, en lien au développement personnel, on s’attarde à la considération des valeurs humaines.

Sans faire la Elise Lucet qui part en conquête d’investigation des lobbies, il ne faut pas avoir fait l’ENA pour comprendre que profit et valeurs humaines, vont rarement de paire, dans l’économie mondiale.

Le Black Friday, nous rappelle la société capitaliste et consumériste dans laquelle nous vivons, ce qui nous confronte à notre philosophie de vie.

Loin de moi l’idée de vouloir bannir à tout prix, le mode de vie lié à la consommation, on en a besoin, mais pas au détriment du respect des droits de l’homme, du droit du travail voire du droit des enfants (pour certaines marques qui font travailler les jeunes enfants) et des valeurs morales et éthiques.

Sans rentrer dans le mouvement écolo-bobo de tout consommer “made in France”, “sans taxe carbone” et “fait maison”, il y a un juste milieu et d’autant plus, en cette période de fin d’année, où l’on sait très bien que c’est la plus grande période d’achats avec les fêtes de Noël.

Réfléchir sur sa manière de consommer et faire des choix conscients, c’est déjà faire preuve d’ouverture de conscience.

Commander des produits uniques aux petits artisans

Des grandes plateformes comme AMAZONE, EBAY, Priceminister (Rakuten) …proposent aussi des produits de petits artisans et commerçants.

Pour se faire connaître et avoir une plus grande visibilité, beaucoup de petits artisans et commerçants utilisent ces plateformes pour vendre leurs produits.

Commander des produits numériques

Les produits numériques type e-book, formations en ligne ou coaching, n’utilisent pas de matière physique et ne nécessitent pas de préoccupations de fabrication ou  de livraison responsables.

C’est donc le bon moment pour acheter de tels produits, en sachant que cela devient de plus en plus tendance et que la génération “ado” est habituée à ce type de consommation. Pourquoi, ne pas leur offrir de tels produits pour Noël, avec une jolie lettre DIY “bon pour un coaching”, “bon pour une formation” ou “bon pour un e-book”?

Des plateformes e-commerces aux labels “éco-responsables”

On est d’accord, ça ne court pas les rues …Mais des grandes marques comme Nature et Découverte, Greenweez, Sebio ou autres profitent également de la vague “Black Friday” pour proposer des réductions, à ce moment là. Acheter des produits labellisés en commerce équitable ou éco-responsables, permet de “contrebalancer” un peu la tendance achats frénétiques des consommations industrielles à la chaîne.

C’est aussi le moment de recharger les fournitures des produits bio des magasins en ligne comme Aromazone.

Chez ses commerçants habituels

On est bien d’accord que ça n’enlèvera pas la politique de fabrication initiale. Mais, si on a l’habitude d’aller faire nos courses, à un endroit précis, en grande surface, autant utiliser ce moment pour profiter des réductions du Black Friday. Si cela n’enlève pas le côté “consumériste”, au moins c’est un gain de temps (et d’argent) de faire d’une pierre de coup.

Acheter à plusieurs

Sans compter, la raison purement égoïste de diminuer les frais de port, en commandant à plusieurs, une philosophie “responsable” pour diminuer les contraintes de distribution est bien présente.

L’option acheter la même chose à plusieurs est encore plus “responsable”. Mais, on est bien d’accord que cela ne s’adresse pas à tous les objets ou partages avec n’importe qui. Non, je ne suis pas prête à partager mes sous-vêtements même s’ils sont en coton bio ou que ça aide à préserver la planète😆

 

Et pour totalement déculpabiliser…

Avec tout ça, c’est carrément évidemment que l’on a cédé aux douces sirènes des appels “du moins soixante pour cent”. Car, il faut bien se l’avouer, toute conscience morale qu’on ait, on a toutes un budget à gérer…

Avant de se fixer martel en tête et de se mutiler au couteau, pour déculpabiliser, il suffit de faire une (ou plusieurs) bonne action en contrepartie. C’est un peu le principe de “se racheter” ou pour les personnes pieuses les prières de réparation après être passées au confessional.

Donner aux bonnes oeuvres

Tu remarqueras que dans ces temps de “consommation massive”, il y a également en parallèle les plus grands élans du coeur…Coïncidence? Je ne crois pas.

Novembre, décembre et janvier sont les mois où il y a le plus de sollicitations des demandes de subventions et d’appels au dons. Parmi les oeuvres caritatives, il y a le Téléthon, la vente des calendriers (éboueurs, pompiers, facteurs…), les dons de nourriture ou d’objets de première nécessité…

Les énergies ambiantes mêlées à la magie de Noël, nous fait basculer, un peu plus dans le coeur, l’entraide, le partage et la générosité…

Acheter le petit cadeau, la babiole qui fait plaisir

En vue des étrennes ou du petit cadeau à poser sur la table des fêtes. En dehors de la liste de cadeaux, la petite chose jolie qui fait toujours plaisir. Le petit rien, le petit geste qui fait du bien et met du baume au coeur.

Ce petit présent peut s’acheter facilement chez un artisan ou un petit commerçant.

Sans dépenser des fortunes, des petits cadeaux à cinq, huit ou dix euros, il y en a pleins chez les “petits professionnels”.

Acheter de quoi faire du DIY

C’est le moment de parler ludo-coaching par les loisirs créatifs.

Quand on fabrique soi même les choses, sans compter les valeurs de développement personnel, ça ouvre la conscience.

On prend conscience des objets, des matières, des outils et l’élan créatif pousse à l’ouverture d’esprit.

On se connecte à l’intuition, à l’alignement entre la matière et l’esprit subtil.

 

Participer aux grands élans de manifestations

La fin d’année est aussi marquée, chaque année, par les grands mouvements de grèves, manifestations et revendications. Chaque année, à cette même période, des soulèvements sociaux de grandes ampleurs, des blocages routiers, des grèves de transports, des manifestations à grandes échelles se font vifs.

L’année dernière a été marquée par le mouvement meetoo, qui a soulevé la planète. Mais, à titre national, des grèves de transports, des manifestations pour la hausse des prix du carburant ont été présentes et le seront encore cette année, comme le présage déjà, le rassemblement des gilets jaunes.

Les énergies de fin d’année qu’insufflent le Scorpion, Pluton, Jupiter et le Sagittaire invitent à cela. On révèle et met au grand jour, quitte à exploser, ce qu’il y a dans  profondeurs.   Nous sommes en confrontation à nos peurs et nos côtés obscures les plus manifestent.

Culpabiliser de “participer à la consommation frénétique d’enrichissement des pays capitalistes au profit des peuples et pays en voie de développement et de la prévention de la planète, montre simplement que tu as une conscience morale et des valeurs humaines.

Mais, cela ne doit pas te faire vivre ta vie comme un sacerdoce. Prendre simplement conscience des achats que l’on fait, impulse déjà une énergie de conscience du monde. Et si ça peut te rassurer, samedi, au lendemain du Black Friday est la journée internationale sans achats. Alors, achète tout vendredi et lâche prise samedi en te disant que tu ne consommes pas aujourd’hui…

 

Alors, dis moi en commentaire, qu’est ce que tu penses du Black Friday? Est ce que tu achètes plus, moins, pareil?

Si tu as aimé l’article, partage le

 

 

 

À PARTAGER POUR DIFFUSER LA JOIE

2 réponses à « Vivre le Black Friday en conscience🦋 »

  1. Je crois que c’est la première année que j’en entends autant parlé. Ce n’est plus 1 jour mais 1 semaine maintenant!
    C’est en effet une bonne occasion de faire ses premiers cadeaux de Noël. Mais point trop n’en faut. Ce qui est agréable aussi ce sont les achats sans écran, les trouvailles au détour d’une rue, d’un marché…
    Le tout et pour tout est l’équilibre!
    Merci pour ces pistes Rebecca…

    1. Merci à toi pour ton retour. Oui c’est sûr qu’on en entend parler de plus en plus…Mais, comme tu dis c’est aussi le moyen de commencer les premiers cadeaux, ça marque un peu le coup d’envoi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *