L’énergie des mots de la pleine lune de décembre🌕


Non classé / samedi, décembre 22nd, 2018

la pleine lune de décembre et ses influences de l'énergie des mots

L’énergie des mots et des symboles de cette fin d’année nous portent sous les auspices de cette pleine lune en Cancer.

Mais, c’est également le moment de l’entrée dans le solstice d’hiver, la période de Yule pour les croyances païennes, wiccanes et chamaniques.

Cette fin d’année promet d’être riche en symbolique et en énergies d’influence, voyons ensemble lesquelles…

Le signe du cancer

Les caractéristiques du signe du Cancer vont porter l’ambiance générale, de cette fin d’année, jusqu’à la prochaine Nouvelle Lune.

Le signe du cancer est un signe très doux, très sensible et très féminin. Tout comme la lune, sa planète maîtresse, il apporte intuition, émotion et affection.

Il concède de sacrés avantages à tout ce qui est en lien avec la créativité, l’imagination, la sensibilité et la générosité.

Que du beau, vas-tu me dire? Non, car ce n’est jamais tout blanc ou tout noir. Dans ses aspects négatifs, le Cancer est dépendant, capricieux, lunatique et parfois immature.

La pleine lune

Une pleine lune nous permet de faire un bilan sur les intentions émises à la nouvelle lune. C’est le moment où les émotions ressurgissent et autant dire qu’une pleine lune en Cancer, c’est le double effet kiss cool.

Effectivement, la pleine lune en elle même est généralement très riche en émotion car elle est l’apogée de ce qui a été travaillé à partir de la nouvelle lune et laisse la place pour ce qui va être libérer dans la phase de lune décroissante. C’est un peu comme le haut de la vague émotionnelle. Si on ajoute à cela une signe lunaire comme le cancer, qui développe les émotions, on peut dire que les émotions seront de rigueur.

La lune nous connecte à nos ombres, mais également au principe maternel et féminin.

La pleine lune en Cancer

Par contre, grâce au Cancer, ce sont, en principe, des émotions douces et qui vont libérer plus de la tristesse et de la nostalgie que de la peur ou de la colère. Après, comme toujours cela dépend de chacun et de son niveau d’évolution.

Du coup, par rapport à l’agressivité, la violence, l’action fougueuse que l’on a pu vivre sur le mois de novembre jusqu’à maintenant, portées par le Scorpion et le Sagittaire, on retrouve du calme et de l’apaisement. Et concrètement, on le voit bien avec les soulèvements des gilets jaunes qui s’apaisent et s’essoufflent de plus en plus.

Les sujets dominants d’une lune en Cancer sont:

  • la famille
  • les biens familiaux et les héritages
  • l’origine
  • le foyer et la vie domestique
  • la patrie et l’esprit civique
  • l’intimité

Nous sommes bercés par ces élans de douceur, de partages en famille et on ne pourrait pas rêver mieux pour fêter Noël.

On peut donc, en ce temps de pleine lune, se questionner par rapport à tous ces domaines de vie.

Réfléchir pour savoir où on en est et ce que l’on peut faire pour améliorer encore plus les liens familiaux et le bien être du foyer ou son engagement civique. C’est le moment de prendre soin de sa décoration d’intérieur, pour faire un environnement cocooning, mais également assainir les énergies de la maison par le feng shui ou les rituels.

D’ailleurs, à ce sujet, je te prépare des petits trésors en coulisse, pour la nouvelle année…

Mais, en attendant, tu peux lire l’article sur le fait d’ancrer ses intentions par les bougies, qui sont un puissant outil de protection et d’attraction, ici.

Les sujets de réflexion portés par la pleine lune en Cancer

Ainsi, on peut réfléchir sur :

  • ses liens de dépendance et d’attachement aux autres
  • ses rapports familiaux et leur influence
  • sa place dans la famille et l’importance que l’on y porte
  • sa capacité créative et son expression
  • son rôle de mère et le rapport aux enfants
  • l’existence de secrets de famille qui doivent voir le jour
  • sa capacité à gérer ses humeurs et ses émotions

Cette pleine lune nous fait nous confronter à notre notion d’ “attachement”. Est-ce que je suis dépendante par insécurité affective? Elle nous programme pour travailler sur notre autonomie et sécurité intérieure.

Comme chaque pleine lune, elle nous invite à pardonner, pour laisser partir en lune décroissante et exprimer de la gratitude, pour ne garder aucune rancoeur, regret, tristesse, peur ou colère. Ici, ce sera essentiellement de pardonner des traumatismes familiaux, des blessures affectives et des mémoires psycho-généalogiques.

Cette pleine lune nous aide à retrouver la joie, le bonheur en famille et l’équilibre dans des relations assainies.

La question sera de trouver l’équilibre entre son besoin de s’accomplir personnellement et celui de passer du temps de qualité, à la maison et en famille. On pourra sentir comme un frein à aller se déplacer ou “dépenser” du temps en famille, mais une fois que l’on y sera, on profitera de la joie de se retrouver.

L’énergie des mots de cette pleine lune nous porte à aller “réveil – on- est”et “réveil-on-nait”. Les influences placer sous le signe du partage et de la famille seront accentuées par les influences de Yule et du solstice d’hiver.

l'énergie des mots et des symboles de la pleine lune de décembre

Yule et le solstice d’hiver

Sur seulement vingt quatre d’intervalle, la pleine lune coïncide avec le solstice d’hiver, c’est-à-dire les festivités de Yule pour les pratiquants de paganisme, wicca et chamanisme.

L’énergie des mots de cette période tient donc compte de cela. Certainement, cela a une grande portée sur les énergies ambiante de cette fin d’année.

Si le solstice d’hiver est la nuit la plus longue de l’année, elle porte avec elle la lumière.

Quel rapport dans ce paradoxe?

Yule est selon les traditions, la fête du solstice d’hiver, dans l’ère pré-chrétienne. Elle a perduré, malgré les conquêtes religieuses, dans les courants du paganisme, chamanisme et de la wicca.

Très prisée et célébrée dans les traditions celtes, elle signifie l’enfantement du soleil pour recouvrer la lumière. Elle symbolise, la renaissance, le renouveau et les changements vers de beaux auspices. Yule est célébrée quand le soleil entre en capricorne et montre l’aspect cyclique du temps. Elle célèbre la naissance du dieu solaire, nait de la déesse et le dieu  mort à Shamain. C’est la victoire de la vie sur la mort, de la lumière sur les ténèbres…L’enfantement du Dieu soleil apportera le développement de la vie.

Celles et ceux qui célèbrent Yule ont conscience que sous la nature endormie, tout prend vie et se développe même si on ne le voit pas à l’oeil nu.

L’énergie des mots et des symboles

Cancer

Comme on l’a vu dans la symbolique du signe du Cancer, il y a une notion de dépendance à la famille et aux autres mais également dans le service ou le sacerdoce.

Le cancer peut s’entendre, par l’énergie des mots: “quand-sert” ou “quand serre”, soit cela rend service, soit ça enferme. Et c’est bien de cela qu’il s’agit, avec le signe du cancer qui est trop dans l’attachement.

Solstice

On sait que le solstice est le positionnement du soleil, au dessus de la Terre par rapport à l’équateur et les tropiques du cancer ou capricorne. La nuit du solstice d’hiver est la plus longue et c’est à partir de là que les jours rallongent.

L’énergie des mots peut  saisir “sol-te-hisse”, qui mène à trouver un axe de positionnement vers l’élévation, à la verticale. En opposition  à  l’équinoxe, qui projette à l’équilibre, dans un axe horizontal. Ces influences nous place vers la rectitude, le côté tatillon et perfectionniste, qui sera d’autant plus portés par les valeurs du Capricorne.

 

Yule

On a vu que les festivités de Yule, représentaient les traditions païennes du solstice d’hiver.

La langue des oiseaux, permet de l’entendre “you-le”. L’énergie des mots intègre aussi la linguistique comme l’étymologie. La progression linguistique de la langue française du son “ille” /j/ en “je” /3/ donne ainsi l’influence du “joue-le” et nous incite au jeu, comme au je.

Si Yule nous invite au jeu comme au je c’est par ses aspects de Renaissance à renaître dans notre identité lumineuse. Elle nous demande d’oser briller…

Noël

Je ne pouvais pas finir cet article, n’en déplaise aux chrétiens, sans faire un jeu de mots avec noël.

Selon la langue des oiseaux, on peut capter Noël comme “nos-ailes”. Percevoir les ailes qui se déploient et nous libèrent pour nous envoler. Peut être, nous envoler du sol vers les cieux, du sol-qui -te -hisses, par le solstice. Belle métaphore pour conclure l’année vers le renouveau, celui de la liberté. Celle là, même qui te mènera au gré du vent, comme une plume légère…

 

J’espère que cet article t’aura plu et que par son aspect original de la langue des oiseaux, il a attisé ta curiosité.L’énergie des mots et des symboles et particulière mais accessible à tous grâce à son langage personnel.

 

À PARTAGER POUR DIFFUSER LA JOIE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *