Le talent unique dans la créativité


Dons & créativité / vendredi, mai 10th, 2019

la créativité repose sur ton talent unique

Fais tu appel à ton talent unique dans la créativité?

Est ce que tu as déjà eu des pannes d’inspiration?

T’arrive t-il de trouver les projets créatifs laborieux?

Lorsqu’on communique des informations à sa communauté ou lorsqu’on crée des oeuvres, des objets ou des graphismes, il arrive un moment où la question du talent unique se fait sentir…

Le mythe du vol, du plagiat et de la concurrence

La peur de l’autre mêlée au manque d’estime de soi même font que:

  • on a peur de se faire voler ses idées
  • d’être en manque d’inspiration si l’on met pas l’idée de suite en place
  • de faire quelque chose de déjà vu
  • on attend trop de choses de la créativité

Je pense sincèrement que tout le monde est créatif, du moment qu’on est connecté à son intuition.

Mais, souvent on confond créativité et restitution artistique voire production esthétique.

On place des critères et des jugements qui peuvent mettre des croyances limitantes dans l’expression de notre créativité, comme

  • il faut que ce soit beau
  • il faut que ça plaise
  • ou qu’il y ait un impact émotionnel pour le récepteur…

Je cherche une idée qui n’a jamais été faite

L’artiste, qu’il soit entrepreneur, amateur ou passionné se place déjà dans une limite d'”invention” au lieu de “conception”.

Souvent, quand j’accompagne les femmes à développer leurs dons et leur créativité, elles ont de grandes attentes.

Elles ont une idéalisation des dons comme de la créativité.

Malgré, toute leur belle volonté de bien faire, c’est en fait l’ego (même spirituel) qui parle.

Pourquoi, elles se bloquent elles mêmes avec ces attentes?

Leur idéalisation les placent dans une dynamique de frustration et émet des résistances vibratoires. Alors, c’est un cercle vicieux. Insatisfaction/blocage/ découragement et de nouveau insatisfaction.

La frustration brime la créativité.

La première chose à faire est donc simplement, de s’autoriser à créer sans attente.

Dieu est déjà pris

Ce complexe de l’invention, de créer quelque chose qui n’a jamais été fait est une quête veine.

Oui, pardon de tuer le mythe, mais “Dieu est déjà pris”.

En effet, toute création est issue d’une inspiration et non d’une invention.

Dans la création, tu t’inspires de quelque chose qui existe déjà et tu le détournes selon ta perception et ta touche personnelles.

Si tu attends l’illumination pour créer quelque chose qui n’existe pas, tu peux attendre longtemps.

Là aussi Bouddha est déjà pris!

La seconde chose à faire c’est donc de t’inspirer de ce qui t’entoure, ta réalité et d’y mettre ta touche personnelle.

Et la baguette alors?

Qu’est ce qui fait alors qu’une création est unique? Et bien c’est ton énergie.

Regarde combien il y a de boulangeries dans une même ville. La baguette, à la base c’est la même recette et le prix est sensiblement le même d’une boutique à l’autre.

Alors, pourquoi toi tu choisis ta boulangerie? Tu trouves que le pain est meilleur, la boulangère est plus sympa…C’est une ambiance énergétique qui résonne à ton énergie.

Qu’est ce que ça veut dire? Qu’il n’y a pas de concurrence, puisque ton empreinte énergétique est unique. Même si, tu utilises le même sujet créatif que quelqu’un d’autre, tu le feras de toute  façon différemment au rendu final. Même si cette différence est subtile ou infime, ce sera différent et surtout cela aura un impact énergétique différent pour les autres.

Regarde les faussaires, les plagiats, même avec le trait et la forme exactement similaires à l’originale, la reproduction n’a pas le même impact émotionnel et énergétique.

La troisième chose c’est de ne pas craindre la concurrence car toi seule peux communiquer ta vibration et ton intention.

femme sensible et créative par son talent unique

Laisse la magie opérer

Le talent unique dans la créativité rend la création unique.

Ton talent unique ne repose pas sur une manière de faire mais une manière d’être. La technique s’acquière mais le charisme et la présence sont innées.

Tu pourras apprendre les méthodes, l’utilisation des outils autant que tu le souhaites, tant que tu n’auras pas travaillé sur ta transformation intérieure, cela sera vide de sens.

Ton aura, ton champ énergétique et ton taux vibratoire sont des empreintes spécifiques et personnelles qui communiquent ta présence au delà de la production créative que tu restitues.

C’est cela qui va donner l’impact à ta création. Et c’est ainsi que certaines personnes y seront sensibles et que d’autres ne le seront pas. Car oui là aussi, on ne peut pas plaire à tout le monde et donc tes créations ne peuvent pas plaire à tout le monde. C’est un peut comme les histoires des phéromones!

La quatrième chose est donc de créer ce que tu as envie et de laisser venir à toi les personnes sensibles à ta résonance sans vouloir convaincre tout le monde ou le plus grand nombre.

Ne donne pas à ta créativité la responsabilité de tes peurs

Beaucoup s’empêche de créer (ou de manifester) par peur. Oui, oui, en théorie par le conscient c’est “je veux ça, c’est sûr et certain”, mais en toile de fond inconsciente, il y a la peur.

Comme on l’a dit au début de cet article, la créativité est soumise au regard de l’autre et son jugement.

On perçoit la peur d’échouer ou de réussir, de briller, la peur de déplaire, la peur de ne pas rendre satisfait l’autre, la culpabilité .

Contrairement à ce que l’on peut penser le plus souvent c’est pas la peur d’échouer qui est en toile de fond (bien que plus confortable aux yeux de la société, pour ne pas passer pour imbue de soi même). C’est la peur de réussir, de briller et rayonner, qui prévaut.

Si je réussis cela ou si je crée cela, je vais briller et devoir assumer ma responsabilité et mes capacités autonomes, alors qu’il est tellement plus confortable de dépendre de l’attachement et rendre l’autre (ou les situations) responsables!

La cinquième chose est donc de ne pas donner la responsabilité de tes peurs à ta créativité mais à toi même.

Ce n’est pas que tu n’es pas créative, c’est que tu as peur d’exprimer ta créativité et ce n’est pas pareil.

Les mémoires anti-créativité

Comme tu le sais, si tu me lis régulièrement, mon terrain de jeu c’est l’inconscient et la communication énergétique.

On a pu voir à plusieurs reprises l’influence des mémoires sur nos comportements.

Par exemple, les expressions du langage qui bloquent les capacités de l’entrepreneure spirituelle.

Certaines blessures éducatives peuvent bloquer la créativité également. Notamment, quand les parents jettent ou minimisent les créations d’un enfant.

Ou bien à l’école, quand les capacités créatives ne sont pas reconnues ou mises en avant.

Je me rappelle d’un fois, en cours d’art plastique où la prof avait pris mon dessin pour montrer à la classe “tout ce qu’il ne fallait pas faire”. Ma blessure d’humiliation a été à son maximum et autant te dire que jusqu’à ce qu’on m’ouvre le troisième oeil, je ne me suis jamais reconnue créative!

Si lors d’un déménagement, tes parents se “débarassent” de tes créations d’enfant, par exemple, cela peut être engrammé comme “trahison” ou “rejet”.

De la même façon, les orientations scolaires opposent souvent la voie manuelle et artisanale à la voie intellectuelle.

Remémore toi tes expériences avec la créativité, à quel moment as tu vécu le rejet, l’humiliation (ou la honte), la trahison?

Dans quelle situation tu t’es trouvée incomprise, non écoutée, dans l’expression de ta créativité?

Au delà des blessures et croyances, les mémoires sont plus profondes. Elles remontent à tes vies antérieures ou celles de tes lignées qui ont vécu l’échec de la création.

Des mémoires de “créatif bafoué” ou mort pour sa créativité par exemple, peuvent aujourd’hui freiner tes élans.

La sixième chose est donc de travailler sur tes blessures, tes croyances et tes mémoires de la créativité

Ne pas confondre manque d’action et manque de créativité

Comme on l’a vu au début de cet article, le manque d’estime est pour beaucoup dans les freins à la créativité.

Mais, cela ne doit pas être une excuse, pour ne pas faire, ne pas agir.

Certaines personnes se confortent derrière “j’ai pas confiance en moi” pour ne rien faire.

Dans la créativité, c’est la même chose.

Se conforter dans l’idée que l’on est pas créative, ne fera pas avancer le schimblick, si ce n’est d’alimenter la victimisation.

Quand tu regardes les enfants, ils sont tous créatifs. Quelque soit le support, ils réalisent.

Laisse toi choisir par le support créatif et non l’inverse.

Comme les dons spirituels, ce n’est pas toi qui choisis “la manière “dont tu vas exercer, c’est le don qui s’exprime en toi.

Tant que tu veux être dans le contrôle et la maîtrise, sur ce qui demande, le plus au monde, de lâcher prise, il y aura résistance.

Ne t’impose pas un support, ne reste pas figée dans une façon de faire ou un résultat.

Essaye, expérimente, fais et laisse toi guider par ta créativité au lieu de vouloir contrôler.

La septième chose est donc simplement de faire, essayer, t’exercer sans attente, juste par plaisir.

Fais ce qui te fais plaisir.

J’espère que cet article t’auras plu et t’auras permis de déculpabiliser si tu ne te sens pas ou coupée de ta créativité. Comme l’intuition, l’inspiration est toujours là, il faut simplement l’écouter.

S’autoriser à se défaire des attentes, des peurs et du regard de l’autre pour vivre l’innocence (lis-nos-sens) de la créativité, comme un enfant qui s’invente.

Si tu veux aller plus loin et travailler ta créativité, ton intuition ou tes dons, je serais ravie de t’accompagner, je t’invite à réserver ton appel découverte.

 

 

À PARTAGER POUR DIFFUSER LA JOIE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *