La maternitĂ© et les entrepreneures spirituelles đŸ€±


Entrepreneure spirituelle / jeudi, mai 2nd, 2019

La maternité chez l'entrepreneure spirituelle

La maternitĂ© et l’entrepreneure spirituelle est un sujet qui se pose un jour, que l’on soit mumpreneure ou en dĂ©sir d’enfants…

La question de la maternitĂ© vient perturber l’esprit de toute femme ambitieuse et investie dans sa carriĂšre professionnelle et d’autant plus quand on est entrepreneure…

La maternitĂ© est perçue comme un obstacle ou un frein Ă  l’Ă©mancipation de l’entrepreneure, le plus souvent.

À croire que succĂšs, rĂ©ussite, argent et ambition sont incompatibles avec le fait d’ĂȘtre (ou la volontĂ© de devenir) maman…

Mais qu’est ce qu’elle a foutu Eve Ă  croquer la pomme…

Sujet hautement tabou de la femme Ă©mancipĂ©e et ambitieuse qui prĂ©fĂšre s’Ă©clater dans son boulot plutĂŽt que d’ĂȘtre la Bree Van de Camp de service…

Quand j’observe les entrepreneures spirituelles, je constate qu’ il y a trois catĂ©gories (pardon, mesdames de vous rĂ©duire Ă  une catĂ©gorie!)

  • les femmes libres, ambitieuses et sans enfants ou avec des enfants grands (ou autonomes) qui rĂ©ussissent plutĂŽt bien et s’investissent Ă  fond dans leur entreprise
  • les mumpreneures avec enfants en bas Ăąge qui travaillent depuis la maison et gĂšrent leur entreprise entre 3 couches, 2 biberons et  les appels clients pendant la sieste du petit dernier
  • les mumpreneures avec enfants en bas Ăąge qui ont une “rĂ©elle” activitĂ© d’entrepreneure car elles ont pris une nounou, la crĂšche ou le moyen de garde qui leur permet d’ĂȘtre Ă  fond dans leur entreprise. Mais, elles culpabilisent “inconsciemment” de passer pour une mĂšre indigne (quoi t’es Ă  la maison et tu t’occupes pas du p’tit? avec bien sĂ»r regard de travers)

Ces (gros) clichĂ©s montrent le dĂ©sĂ©quilibre et les croyances limitantes qui se placent dans l’opposition entre maternitĂ© et entreprenariat.

MalgrĂ©, tous les efforts des femmes entrepreneures, l’inconscient collectif reste bien alimentĂ© par les mĂ©moires des siĂšcles de patriarcat.

Les entrepreneures spirituelles le sont d’autant plus qu’elles sont influencĂ©es par le sacro-saint “amour inconditionnel”!

Tu enfanteras dans la douleur et tu porteras cela pour longtemps…

Sans vouloir blasphĂ©mer et choquer les personnes pieuses, je voudrais simplement faire remarquer qu’Ă  partir des origines marquant la sĂ©paration masculin/fĂ©minin, l’idĂ©ologie du travail s’est ancrĂ© diffĂ©remment selon que l’on soit un homme ou une femme, pendant des siĂšcles.

2000 ans d’histoire judĂ©o-chrĂ©tienne, ont formatĂ© notre sociĂ©tĂ© avec la culture du travail comme

  • vaillant et courageux pour l’homme (pĂ©nibilitĂ© = ambition et rĂ©ussite)
  • souffrant dans l’enfantement pour la femme (pĂ©nibilitĂ© = Ă©motion et vulnĂ©rabilitĂ©)

C’est ainsi que la femme devient, au fil des siĂšcles, la nourriciĂšre, aimante, qui protĂšge ses enfants alors que le mari va au travail et ne montre aucune affection.

LĂ  encore, gros clichĂ©, mais des siĂšcles d’histoire montre ce schĂ©ma familial.

Et l’entrepreneure qui a ou veut des enfants dans tout ça? Et bien, elle porte les deux caractĂ©ristiques et du coup, ça provoque un conflit intĂ©rieur:

  • soit elle est dans son Ă©nergie masculine de dirigeante
  • soit elle est dans son Ă©nergie fĂ©minine de nourriciĂšre

Le principe n’est pas de juger, car il n’y a pas de mieux, mais il faut Ă©quilibrer ses Ă©nergies personnelles d’identitĂ© d’entrepreneure.

 

ĂȘtre maman et entrepreneure spirituelles

La guerre des roses

L’Ă©nergie masculine est en quĂȘte de reconnaissance alors que l’Ă©nergie fĂ©minine est en quĂȘte d’amour.

Alors, quelle est la solution pour Ă©quilibrer tout cela?

Justement l’ouverture spirituelle qui donne une rĂ©ponse Ă  la quĂȘte de reconnaissance et quĂȘte d’amour Ă  travers la quĂȘte de sens…

Car la spiritualitĂ© n’est pas la religion et l’ouverture Ă  la dimension des mondes subtils permet les prises de conscience de ce qui a Ă©tĂ© portĂ© jusque lĂ …

La piĂštre reconnaissance

Dans l’histoire, les seules fois oĂč les femmes pouvaient travailler contre rĂ©tribution c’est en pĂ©riode de guerre.

Car on est bien d’accord, que dans les campagnes, les femmes donnaient un sacrĂ© coup de main, mais n’Ă©taient pas rĂ©tribuĂ©es.

Alors, qu’en pĂ©riode de guerre, les hommes partis au front, manquaient Ă  la vie quotidienne et les femmes pouvaient travailler pour les remplacer.

Loin de moi, l’envie et l’idĂ©e de te faire un cours d’histoire. Simplement pour te montrer que dans l’inconscient collectif, travail de la femme avec rĂ©tribution = pĂ©riode de guerre.

Du coup, c’est inscrit en nous, on s’oblige Ă  lutter, se battre, ĂȘtre en guerre pour pouvoir avoir. Inconsciemment on rĂ©pond Ă  un conditionnement historique.

Une grosse croyance de “il faut se battre pour y arriver”, “je dois mĂ©riter” et “je dois lutter pour obtenir un rĂ©sultat” viennent aussi de cet inconscient collectif.

De mĂȘme, comme on l’a dĂ©jĂ  vu, dans les expressions qui causent des blocages inconscients, une expression telle que “remĂšde de bonne femme”font des ravages sur nos mĂ©moires d’entrepreneures.

Être dans l’Ă©quilibre

Comment se défaire de cela?

Comment vivre sereine et Ă©quilibrĂ©e dans sa façon d’entreprendre

  • sans culpabiliser et avoir l’impression d’abandonner ses enfants? (Ă©nergie fĂ©minine)?
  • sans peur de ne pas y arriver et de ne pas pouvoir tout gĂ©rer de front ? (Ă©nergie masculine)?

Les femmes que j’accompagne travaillent sur leurs mĂ©moires personnelles mais Ă©galement l’actualisation de l’inconscient collectif, car il est le socle des relations sociales et donc professionnelles.

Tu peux déjà, toi, de demander à titre personnel

  • quels Ă©taient les mĂ©tiers de ta lignĂ©e fĂ©minine (mĂšre, grand-mĂšre, arriĂšre grand-mĂšre, tantes)
  • qu’est ce qu’elles en disaient
  • comment les hommes rĂ©agissaient
  • quel Ă©tait le mĂ©tier de ta mĂšre avant de t’avoir? Comment elle a vĂ©cu sa carriĂšre professionnelle?

Par exemple, un congĂ© parental, un licenciement post grossesse ou un reclassement post congĂ© de maternitĂ©, peuvent avoir des consĂ©quences sur des mĂ©moires de “rĂ©paration”

La symbolique inconsciente

Dans la symbolique inconsciente l’entreprise reprĂ©sente la mĂšre (Ă©nergie fĂ©minine) et le travail le pĂšre (Ă©nergie masculine)

Face Ă  cela et la façon dont tu as “engrammĂ©” les mĂ©moires, tu peux agir inconsciemment par:

  • similitude en conditionnement (tu fais pareil)
  • rĂ©bellion en opposition (tu fais le contraire)

Dans les deux cas, ce sont des conditionnements inconscients qui provoquent des croyances limitantes

Cela peut expliquer que:

  • tu as du mal Ă  agir (Ă©nergie fĂ©minine)
  • tu agis trop jusqu’Ă  l’Ă©puisement (Ă©nergie masculine)

Dans les cas extrĂȘmes, cette dissonance Ă©nergĂ©tique peut:

  • causer des troubles de la fertilitĂ© par blocage inconscient
  • des troubles hormonaux (notamment thyrroĂŻde)
  • une anxiĂ©tĂ© ou troubles anxieux
  • des dettes financiĂšres car je ne me sens pas lĂ©gitime Ă  avoir de l’argent en tant que femme et Ă  rĂ©ussir
  • face Ă  l’argent, je ne me sens pas le droit de dĂ©penser pour moi, mais pour le foyer ou les enfants il n’y a pas de problĂšmes (Ă©nergie fĂ©minine)
  • au contraire, je dĂ©pense dans le “matuvu”pour affirmer mon pouvoir (Ă©nergie masculine)
  • je m’auto-sabote dans mes relations personnelles ou professionnelles
  • j’Ă©conomise Ă  outrance car j’ai peur que ça s’arrĂȘte et que ça ne dure pas longtemps
  • je suis toujours dans l’action (Ă©nergie masculine) en rĂ©bellion aux mĂ©moires des femmes de ma lignĂ©e
  • je suis dans la procrastination et je ne passe pas Ă  l’action (Ă©nergie fĂ©minine) en similitude aux mĂ©moires des femmes de ma lignĂ©e

Bien Ă©videmment, il s’agit lĂ  de paramĂštres isolĂ©s, mais qui peuvent influencer ta façon d’entreprendre.

J’aide les entrepreneures spirituelles Ă  vivre le succĂšs et l’abondance. Si tu souhaites travailler, entre autre sur ces mĂ©moires inconscientes, je t’invite Ă  prendre rendez-vous lors d’un appel dĂ©couverte

À PARTAGER POUR DIFFUSER LA JOIE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *