La mission de vie de la mère de famille 👸


Non classé / mardi, décembre 11th, 2018

La mission de vie de la mère de famille est une mission de tous les jours.

Une véritable mission du quotidien pour équilibrer tous les pans de sa vie.

De la wonder woman à la mère parfaitement imparfaite, sa mission est celle de vivre son quotidien, tout simplement.

vivre sa mission de vie de mère

On ne naît pas mère, on le devient.

Il faut un certain temps, voire toute une vie pour intégrer les rouages et le mode d’emploi de la vie de mère de famille.

En cela, c’est déjà une mission, du moment où l’on prend la décision de devenir mère.

Cela se joue dés le désir de grossesse, au moment où on commence à projeter le désir d’une maternité ou d’accueillir un enfant.

 

Les maux pour le dire

Je suis toujours surprise quand j’entends parler de la mission de vie.

On a l’impression que c’est une quête sans fin, intégrale où tu vas trouver le Graal.

 

Le paradoxe de la vie professionnelle

Ce qui me surprends également c’est le paradoxe qu’il existe entre la mission de vie (qui s’inscrit dans le champs spirituel) et l’assimilation à un métier, une catégorie socio-professionnelle ou un domaine d’exercice professionnel.

En effet, le fait d’associer la mission de vie à “quelque chose” de la vie professionnelle est purement mental.

Concrètement, l’âme comme l’Univers ne “réfléchit” pas en catégories mais au contraire en unité. Ne dit on pas que quand on est aligné, c’est que l’on est dans l’unité de son être?

Franchement, pourquoi rester cantonné à un métier ou même un domaine professionnel? C’est bien propre à l’humain de vouloir la liberté en vivant le paradoxe de l’enfermement.

Le sujet de la mission de vie est fortement répandu, en ce moment. Ceci est normal, étant donné l’ambiance énergétique. À ce sujet, je t’en parle dans mon article sur les énergies des mots et des symboles de ce mois-ci, ici.

Quand je lis les articles ou que je vois les  vidéos, j’ai l’impression que l’on ne peut “accomplir” sa mission de vie qu’en changeant de métier, ou en créant sa propre entreprise.

 

Le champ des possibles

La mission de vie s’inscrit, selon moi, dans un champs beaucoup plus large que la vie professionnelle, celle de la vie en générale.

Elle vise à trouver un épanouissement de vie, dans l’équilibre de tous les aspects de sa vie et pas seulement de la vie professionnelle.

Car, si on part de ce principe que la mission de vie c’est la vie professionnelle, c’est encore une fois mettre l’accent ou la cause du bien être sur un élément extérieur à soi.

En effet, certaines changeront de métiers ou de voies professionnelles, dans la quête irrépressible d’accomplir sa mission de vie.

Cela provoque une fausse quête du bonheur, comme la carotte qui fait avancer, sans jamais la savourer.

Comme je dis souvent, tant qu’on cherche on ne trouve pas…

Concevoir sa mission de vie comme une fin en soi professionnelle, implique, une fuite en avant et une fausse excuse pour trouver la réponse en soi, au lieu d’un métier.

S’il y a des contrats d’âme et des principes d’incarnation, ils se placent en prédispositions, compétences et qualités qui peuvent se trouver en plusieurs exercices et pratiques.

Crois-tu vraiment que l’âme pense “toi ta mission vie c’est être pompier ou fleuriste”?

L’âme agit par amour et par valeurs. Les valeurs que requièrent le métier de pompier peuvent être exprimées dans le métier de fleuriste.

De plus, il n’est pas besoin d’une “activité professionnelle” pour exprimer ces valeurs d’âme.

On peut être dans sa mission de vie en étant mère au foyer ou en étant bénévole à la croix rouge…

La mission de vie est justement ce que t’offre la vie dans le champ des possibles.

 

Les mots des combattants

Une autre chose assez surprenante lorsqu’on se penche sur les mots utilisés pour parler de la mission de vie.

Tu sais que les mots c’est mon dada, alors faisons un petit zoom…

Déjà, le mot “mission de vie” en lui même qu’est ce qu’il t’évoque?

C’est assez hallucinant comme il exprime déjà le combat. En gros, tu sais que pour la trouver tu vas galérer.

Rien que l’expression en elle même, incite à devoir se battre pour “l’accomplir”…

Alors, simplement en utilisant le langage courant qui agit sur l’inconscient collectif et les pensées, vois comment tu te conditionnes au mérite.

Comme si tu devais mériter et faire acte de bravoure pour obtenir le fameux “passe-droit” qui te mène au firmament!

Dis toi que ce que tu penses (de façon consciente ou inconsciente) tu le crées.

Certainement, si tu penses que tu dois mériter, te battre ou galérer pour vivre ta mission de vie, alors c’est ce qu’il adviendra.

Le sens de la réussite

Cette notion de mérite et d’autant plus renforcée dans notre inconscient collectif sur la notion d’excellence et de réussite.

En effet, la plupart du temps, quand on parle de mission de vie, on utilise l’expression “accomplir sa mission de vie”.

Et franchement, ça ne te mets pas la pression de savoir que tu dois accomplir quelque chose?

Dans l’expression de cette phrase, t’as l’impression que si tu ne réussis pas, t’es foutue…

Chercher n’est pas trouver

Alors, je redis ma fameuse phrase: “Chercher n’est pas trouver”.

Tant que tu restes focus à chercher quelque chose, tu ne trouves pas. Par définition, un chercheur est un chercheur, pas un “trouveur”.

Le chercheur a le regard porté sur le futur, sur ce qui n’existe pas au moment où il cherche (s’il avait trouvé il ne chercherait pas).

Le “trouveur” est centré sur le présent, sur ce qu’il a à sa disposition.

Tant que tu cherches ta mission de vie, tu ne la vis pas…

 

mission de vie de la mère de famille

La mission de vie de la mère de famille

Pourquoi être mère de famille est en soi une mission de vie?

D’une part, parce la mère a pour son enfant le fameux “amour inconditionnel”

Quand on parle de mission de vie, on parle d’activité que l’on fait dans une dynamique de conscience universelle, pour les autres, à travers l’expression de son talent unique.

Du moins, c’est comme cela que je la perçois, moi.

La mère de famille exprime la plus haute valeur d’âme pour son enfant: l’amour inconditionnel.

Elle peut faire preuve d’indulgence, de pardon, d’abnégation, de gratitude et de tant d’autres valeurs d’âmes authentiques et réelles.

La mission de vie de la mère de famille c’est faire des autres, ses enfants.

Non pas en les infantilisant mais en leur apportant assistance, soutien, conseil et amour. Car une mère prône aussi l’autonomie pour le bien être et la  liberté de son enfant.

Oui, mais voilà, la mission de vie à un sens d’utilité et de sens.

Cela ne peut pas être si simple que simplement être mère…

Car franchement, tu crois que c’est simple d’être mère de famille? Je pense que pour le coup, c’est le plus difficile “métier” du monde.

Revenons à l’utilité et le sens.

Là encore, c’est le mental qui place l’intensité de mesure des mots utilité et sens…

Voire même l’ego!

Pourquoi être mère de famille ne peut il pas être le sens de la vie?

– “Parce que je vaux mieux que ça”

Mieux que quoi? Quelles sont tes croyances à ce sujet?

Tu ne penses pas que le simple fait de pouvoir porter et donner la vie est déjà le sens le plus profond qu’il y ait?

L’élan créateur, porteur de sens, qui fait de nous des co-créatrices, s’exprime dans la procréation, dans l’accompagnement à vivre et l’amour inconditionnel.

Quant à la force magnétique, attractive, qui nous amène l’abondance, n’est elle pas dans le lien indéfectible avec son enfant, dans l’instinct maternel?

L’équilibre de vie

La mission de vie de la mère de famille n’est pas tant dans l’expression de la vie de maman, mais justement dans l’équilibre de tous les pans de la vie:

  • vie personnelle et féminine exprimées
  • vie professionnelle épanouissante
  • couple et vie amoureuse harmonieuse
  • vie de famille joyeuse

La mission, comme son nom l’indique est le parcours du combattant qui fait de la mère de famille une équilibriste hors paire.

Elle mène à jouir de la vie, à ressentir cet élan porteur, transcendant d’épanouissement et d’expression de l’alignement.

La mission de vie c’est vivre sa vie de façon harmonieuse et équilibrée, tout simplement.

Mais, pour cela, il faut se délester de certains poids:

  • la charge mentale
  • la culpabilité
  • se choisir
  • savoir exprimer ses désirs
  • dépasser ses peurs
  • l’estime de soi
  • braver les croyances limitantes

Et c’est cela en soi la mission…

Ce qui ne change pas

Dans les croyances, la peur de l’inconnu, de “l’impermanence” et du manque d’adaptabilité, font que l’idée de mission de vie apporte une solution aux mouvements inconfortables de la vie.

On pense que quand on aura “trouvé sa mission de vie” on sera heureux, on vivra le bonheur. Cette pensée amène un état figé du bonheur, sans tenir compte du flow de la vie.

Dans la vie d’une femme, tout change:

  • conjoint
  • métier
  • salaire et revenus
  • domicile
  • hobbies
  • passions…

La seule chose qui ne changera JAMAIS c’est le rôle de maman. On est maman à vie…C’est bien que c’est notre mission de vie!

 

J’espère que cet article t’auras plu et qu’il t’aura permis de comprendre que la mission de vie n’est pas dans quelque chose d’extérieur à toi.

Elle ne se cherche pas mais se vit au quotidien, dans l’épanouissement de ce que l’on est.

Et pour celle qui ne sont pas maman? On est toujours maman de coeur pour un enfant, un chat, un chien, un projet, une idée…

Ce n’est pas tant dans le fait d’être ou pas maman, mais d’en exprimer les qualités et valeurs d’âme associées (ce qui vaut aussi pour les hommes).

La mission de vie de la mère de famille c’est exprimer les valeurs de protection et d’amour inconditionnel.

C’est un état interne de plénitude et bien être intérieur.

J’aime utiliser l’expression réalisation personnelle plutôt que mission de vie, pour la neutralité du mot non connoté “combat”.

Et toi, as-tu intégré ta mission de vie?

mission de vie de la mère de famille

 

À PARTAGER POUR DIFFUSER LA JOIE

2 réponses à « La mission de vie de la mère de famille 👸 »

  1. C’est vraiment passionnant Rebecca!
    J’ai du mal avec ces termes “mission de vie” parce qu’en effet on dirait que c’est une quête sans fin et pour moi qui me pose beaucoup de questions, presque un but inatteignable! Je cherche et je m’épuise à chercher.
    Et puis lire qu’être mère c’est aussi une réalisation personnelle, ça fait du bien. Que l’on soit maman, ou porteuse d’un projet.
    Merci!

    1. Merci à toi. Oui, je pense que porter un projet c’est porter la vie, être en gestation dans le monde des idées et le mettre au monde dans le monde des actions. Je vois beaucoup la vie en métaphore (mets-ta-force)!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *