Mission, vision, vocation: quoi choisir ?🧝‍♀️


Dons & créativité / jeudi, juin 13th, 2019

As – tu déjà rencontré les termes mission, vision, vocation ?

Lorsqu’on s’intéresse au développement personnel, arrive un moment où on est confronté à un jargon.

Parmi ces vocables spécifiques, on se demande entre mission, vision, vocation: quoi choisir ?

entre mission, vision et vocation: quoi choisir

Il est vrai que l’on a du mal à s’y retrouver dans toute cette terminologie spécifique.

À l’heure actuelle, où l’on entend parler de ces trois mots comme la “révélation” de l’être, il est important, je pense de faire un petit zoom et selon moi, de désacraliser tout ça.

Oui car, pendant qu’on cherche, on ne trouve pas! Pendant qu’on est à l’affût d’autant d’indices, qui vont nous mettre sur la voie du graal, on ne vit pas pleinement sa vie et sa réalité.

C’est plus un échappatoire, qu’autre chose, une fuite en avant (certes avec de belles et bonnes intentions), mais un échappatoire, tout de même.

La première des choses, est de se laisser trouver, au lieu de chercher une solution “mentale”, pour quelque chose qui ne l’est pas.

Comme on dit c’est la différence entre pourchasser et attirer.

C’est plus facile à dire qu’à faire, mais réellement, tu trouveras, quand tu lâcheras-prise.

La mission de vie

Les croyances en lien avec la mission de vie

On l’entend à tout bout de champs le “je sais que je serais heureuse quand j’aurais trouvé ma mission de vie”!

C’est certain, que dans cette optique, tu ne peux pas être heureuse MAINTENANT.

Étant donné que tu projettes cet état de “béatitude” dans quelque chose que tu n’as pas, par définition, tu vibres la frustration!

Aussi, on projette une dimension “extra-ordinaire” voire “magique”, à la teneur de cette fameuse mission de vie. Comme si, une fois que l’on a trouvé, il ne peut plus rien nous arriver et on aura plus jamais aucun problème.

Dans l’expression “mission de vie”, il y a vie, donc “réalité du quotidien”! C’est simplement le fait d’être alignée entre ses valeurs d’âme, ses convictions profondes et sa vie de tous les jours, mais on ne se transforme pas en bioman (ou biowoman)!

Une autre croyance, en rapport à la mission de vie, est de voir en elle quelque chose de fixe et immuable, qui va apporter stabilité et nous permettre de nous diriger dans quelque chose de linéaire et fixe. La mission de vie évolue, au même titre que la vie évolue. Elle contient un fond commun mais, s’exprime de plusieurs formes. Même en plein dans sa mission de vie et je dirais même, encore plus dans sa mission de vie, rien n’est stable.

Je dis encore plus, car tu es portée par un tel élan, que tu as une multitudes de visions à accomplir, quand tu es dans ta mission de vie.

La mission de vie n’est pas une profession

Enfin, je crois que l’une des plus grandes croyances, c’est celle d’associer mission de vie à vie professionnelle ou métier.

Quand j’accompagne les entrepreneures spirituelles ou les femmes sensibles à développer leurs dons, la première des choses que l’on fait c’est de connecter le sens. Le métier est une fonction, un rôle que l’on joue au sein de la société, par la pratique, la méthode et les outils. Ce n’est pas ce que tu es ni même l’empreinte vibratoire de ton énergie personnelle. Quand tu connectes le sens, tu sais qui tu es et ce pourquoi tu es faite dans l’expression de ton talent unique. Comme le dit Deepak Chopra, il y a une chose, que tu fais mieux que tout le monde et c’est cela pour laquelle tu t’es incarnée (et ce n’est pas un métier).

Tu n’es pas dans ta mission de vie pour toi ou pour mettre tes proches à l’abri du besoin. Tu n’es pas dans une dimension personnelle, mais dans l’envie de rayonner ta présence et ta prestance en exprimant ton talent unique. Bien évidemment, ta dimension personnelle est incluse, mais pas par peur de l’insécurité mais dans l’ouverture à de grands et beaux projets pour servir le monde grâce à ta valeur personnelle.

Cela ne veut pas dire que tout le monde voit grand et a un rôle de leader, guide ou mentor, loin de là…

Comment reconnaître quand tu es dans ta mission de vie?

Étant donné que la plupart des gens ont peur de l’insécurité (financière, affective, sanitaire), je dirais que tu ressens que tu es dans ta mission quand l’indépendance est plus forte que l’attachement.

Mais, qu’est-ce-que ça veut dire, par exemple?

Par exemple: Si tu gagnes au loto, c’est quand au lieu de te dire que tu vas aller siroter des cocktails sur la plage de Copa Cabana, pour buller et rien faire, tu veux utiliser cet argent, au contraire pour faire de grandes choses et tu sais quoi, grâce à ta grande vision (et ces choses ce n’est pas mettre sur un compte bancaire au cas où)!

C’est quand tout est fluide et que tu te sens parfaitement alignée et en harmonie, entre tes idées, tes actions, tes créations et tes communications (verbales comme non verbales)

Ce n’est pas que tu n’as plus peur ou que tu n’es plus frustrée ou impatiente. Mais, que tu trouves les ressources en toi pour les dépasser et les canaliser à bon escient. Mais, ce n’est pas les bisounours non plus, c’est la réalité, mais à un niveau vibratoire, plus élevé!

Tu sais ce que tu veux, non pas par l’esprit et l’ego mais par des désirs d’âme.

Tu es moins en colère, dans la haine, dans la tristesse par rapport au monde et à la société. Non pas que tu n’es pas touchée ou sensible, mais tu en comprends un autre sens. Car toi tu sais ta collaboration que tu apportes à ce monde.

La grande vision

Elle découle de la mission de vie. C’est la forme (alors que la mission de vie c’est le fond) que tu donnes à l’expression de ta mission de vie.

Il y a donc de multiples formes de visions. On pourrait comparer cela à de grands projets qui s’inscrivent dans ta mission de vie. Cette vision est également évolutive et s’inscrit dans le temps. Tu ne veux pas accomplir la même chose à 3 mois, qu’à un an qu’à 5 ans…

Tout comme la vision, dont elle est concomitante, la grande vision et à la fois personnelle et universelle. Elle est un tremplin personnel, pour te permettre l’expansion de ton rayonnement et ton influence dans une dimension universelle. Elle agit en résonance, c’est-à-dire que, grâce à elle, tu montes une marche pour exprimer aux yeux du monde ta mission de vie.

Pour donner une métaphore, on peut dire que la mission de vie c’est la longue vue (outil) et la vision c’est la lentille de la longue vue.

Objectif et grande vision

Est ce que la grande vision c’est un objectif? Dans le sens où c’est quelque chose qui te porte à l’atteindre, je dirais oui mais à la fois non! L’objectif est strictement mental “je veux ça”. Comme on l’a vu, la mission de vie répond à des désirs d’âme, qui sont  autres que les volontés de l’esprit. En ce sens, la grande vision, répond à des élans du coeur et non pas des volontés de l’esprit.

De plus, les objectifs sont portés par la peur et l’insatisfaction de l’état présent. Si je veux obtenir ça dans le futur (objectif) c’est que je ne l’ai pas à l’état actuel, donc je vibre le manque, la peur ou l’insatisfaction. La grande vision est portée par l’ambition des valeurs de coeur, même si je ne l’ai pas à l’état actuel, je sais viscéralement (la foi) que je vais l’atteindre. Comme elle est en lien aux valeurs, elle est meut par nos convictions et nous donne cette impulsion dynamique.

Si l’objectif est superficiel, la grande vision est profonde.

 

entre mission, vision et vocation, quoi choisir

La vocation

Ici, on est dans un champs strictement professionnel. C’est ce que l’on confond le plus souvent avec la mission de vie.

Il s’agit de métier passion.

Si la mission de vie est un alignement de tous les pans de sa vie, dans un équilibre parfait, la vocation s’inscrit dans le bien être de l’exercice professionnel.

La vocation peut se révéler très jeune, la mission de vie demandant un cheminement de sagesse, pour connecter le sens, demande une maturation de vie (comme son nom l’indique).

En effet, il n’est pas rare de voir des enfants qui savent parfaitement ce qu’ils veulent faire comme métier plus tard et qui le font. Il s’agit de vocation.

On peut avoir aussi une vocation sur le “tard”.

Dans la vocation, il s’agit de vivre son métier pleinement, celui qui nous équilibre et nous nourri.

Vocation vs mission de vie

Comme la vocation s’inscrit dans un contexte uniquement professionnel, bien qu’il apporte une grande satisfaction personnelle, il s’inscrit dans un champ social et culturel.

La mission de vie, elle, transcende cet aspect, et fait saisir le sens de la vie, dans une dynamique philosophique et spirituelle.

Bien évidemment, la frontière est faible, mais il est important d’en ressortir la différence.

Ce n’est pas parce qu’on exerce son métier-passion, que l’on est aligné.

Donc, oui, on peut être dans sa vocation sans être dans sa mission de vie.

L’important est de voir que la vocation se vit dans un contexte professionnel uniquement alors que la mission de vie est un alignement de tous les pans de la vie.

Par exemple, une infirmière peut être dans sa vocation, car elle a toujours aimé soigner les autres et a toujours voulu faire ça depuis petite, mais le fait qu’elle exerce de nuit, l’empêche d’avoir une vie de famille et de couple équilibrée, son métier l’épanouit, mais ne comble pas les manques et c’est en cela qu’elle n’est pas alignée et donc pas dans sa mission de vie.

J’espère que cet article t’auras plu et t’auras permis de percevoir les différences entre mission, vision et vocation, même si les différences sont très subtiles. C’est en avançant toi même sur ton chemin, que tu saisiras les nuances par l’expérimentation et non pas par le savoir. Si tu souhaites justement connecter le sens de ta vie, je t’invite à prendre rendez-vous pour un appel découverte, afin que je t’accompagne par mon expertise.

 

 

 

 

 

 

À PARTAGER POUR DIFFUSER LA JOIE

Une réponse à « Mission, vision, vocation: quoi choisir ?🧝‍♀️ »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *